Menu

Activités

ApériCIP


La barrière de rösti passe par le Jura bernois

En Suisse, le bilinguisme est un vieux sujet de débat qui revient régulièrement sur le devant de la scène. Le Jura bernois est particulièrement sensible comme région située sur la frontière des langues et comme minorité linguistique cantonale. Pourtant, même si tout le monde s’accorde à dire que «connaître la langue de son voisin est une manière de respecter les différences, voire de prendre part à la cohésion nationale», dans la réalité, on constate que beaucoup de travail reste à faire. Le Jura bernois est rarement cité comme exemple dans la pratique du bilinguisme. L’économie régionale peut-elle compter sur un potentiel d’employés bilingues suffi sant ? Favoriser le bilinguisme dans le contexte scolaire ne profi terait-il qu’aux meilleurs élèves ? La culture francophone minoritaire pourrait-elle souffrir de «trop» de bilinguisme ? Quels ponts peut-on encore jeter au-dessus de la barrière de rösti?

Avec:

Mme Béatrice Struchen, députée au Grand Conseil bernois, Epsach Mme Virginie Borel, responsable du Forum du bilinguisme, La Neuveville M. Daniel Elmiger, linguiste, collaborateur scientifi que à l’Institut de recherche et de documentation pédagogique (IRDP) de Neuchâtel M. Isidor Huber, recteur du gymnase de Laufon M. Rolf Muster, directeur de Schäublin Machines, Bévilard Débat animé par M. Stéphane Devaux, rédacteur en chef du Journal du Jura.

ApériCIP à Tramelan jeudi 21 juin de 11h30-13h. Manifestation publique!

Découvrir le programme.

Visionner l'émission spéciale et les reportages sur Telebielingue.