Menu

Médias 2019


La question du bi- et plurilinguisme est largement présente dans les médias nationaux. Le Forum du bilinguisme propose ici une sélection d'articles et d'émissions radio-TV dignes d'intérêt.

Juin 2019

19 juin, RJB : La Matinale : le bilinguisme vu par Virginie Borel

La question du bilinguisme ne laisse personne indifférent. Pour en parler, nous avons reçu Virginie Borel, la directrice du Forum du bilinguisme.  La Matinale : le bilinguisme vu par Virginie Borel - RJB votre radio régionale Virginie Borel est à la tête du Forum du bilinguisme depuis douze ans. Durant une demi-heure nous avons parlé de différents dossiers qui touchent au bilinguisme que ce soit à Bienne ou dans le canton de Berne.

Ecouter

18 juin, Journal du Jura : Des panneaux en français, SVP!

Dans sa réponse, le Conseil exécutif assure soutenir la requête des motionnaires, estimant lui aussi nécessaire de prendre en considération le bilinguisme biennois. S’agissant de l’argument sécuritaire, il admet que la signalisation doit être simple et bien lisible, pour éviter de détourner l’attention des conducteurs et d’augmenter ainsi le risque d’accident. Concernant les deux points de la motion, il indique que le canton a déjà fait la demande à l’Ofrou qui, si la motion Bühler devait être acceptée, «est disposé à remplacer les panneaux de signalisation du contournement Est».  Le gouvernement se dit par ailleurs prêt, dans la mesure de ses possibilités, à intervenir auprès des élus sous la Coupole pour qu’ils appuient la motion Bühler. Fort de ces explications, il invite les députés à suivre la Députation.

Lire l'article

17 juin, Journal du Jura : Les pasteurs bernois soucieux du bilinguisme

Le Synode a voté une motion qui demande une plus grande prise en compte du français au sein de l’Eglise.

Lire l'article

17 juin, Konbini : En images, voilà enfin la vrai carte (hilarante) de la Suisse

Parce qu'il n'y a pas que la Röstigraben dans la vie.
Depuis quelque temps circule sur les réseaux sociaux une carte de la Suisse pas comme les autres. Si le fédéralisme nous a habitués aux frontières internes à n’en plus finir et à la multitude de langues et de cultures qui font la richesse de notre pays, ce ne serait pas les seules choses qui nous divisent. Outre la Röstigraben qui resurgit à chaque votation, il existe d’autres démarcations imaginaires qui séparent les Helvètes en plusieurs catégories bien distinctes.

Lire l'article

12 juin, Le Nouvelliste : Ces étudiants qui reviennent conquis après leur année dans le Haut-Valais

Des dizaines d’étudiants du Valais romand font un échange linguistique d’une année scolaire dans la partie alémanique du canton. Une manière de découvrir une autre culture. Trois d’entre eux donnent leurs impressions.

Lire l'article

5 juin, Journal du Jura : Toujours pas de nouveau directeur

Plus de trois mois après le départ d’Olivier Senn à la tête de la société, CTS peine à trouver son remplaçant. Pour optimiser ses chances, le conseil d’administration de la CTS a mandaté une entreprise spécialisée dans le recrutement de femmes à des postes de direction dans les régions francophones. L’entreprise s’inscrit ainsi dans la lignée de la Ville, qui a annoncé récemment sa volonté de promouvoir les femmes et les francophones à des postes à responsabilités.

4 juin, Journal du Jura : Antonella Fracasso - Parlez-vous franglais?

Défenseurs de la langue de Molière, poursuivre la lecture de ce billet est à vos risques et périls. Ces quelques lignes risquent de vous faire perdre un ou deux cheveux. Des anglicismes font une nouvelle fois leur arrivée dans le dictionnaire: «Bore-out» (syndrome d’épuisement professionnel dû à l’ennui), «Deep-learning» (technologie basée sur des réseaux de neurones artificiels) ou encore «Darknet» (réseaux permettant de partager de manière anonyme des données cryptées). Ces mots font partie des 150 élus de la cuvée 2020 du Larousse. Aux téméraires qui ont continué de lire et qui défendent bec et ongles le «bon français», cela n’a rien d’exceptionnel. A chaque nouvelle édition, de nouveaux venus «made in Ameringland» débarquent en grande pompe dans notre vocabulaire. Mais entre vous et moi, qui n’a jamais parlé le «franglais»? La langue se transforme et évolue au gré des changements qui rythment la société. Comment ne pas reconnaître, par exemple, la place imposante du numérique dans nos expressions? «Quand il a mis un like sur ma photo Instagram, j’ai tout de suite posté une story. Ohmy God, le buzz!» Cette phrase doit faire grincer les dents des détracteurs du web… Pourtant, les influences d’outre-Manche et Atlantique se ressentent au-delà du digital. Alors plus simplement: «J’ai passé le week-end au camping. J’ai pu enfin lire le dernier best-seller.

1er juin, RTS INFO : Une étude pointe l'échec du romanche grison et sa possible disparition

Le romanche grison (rumantsch grischun), créé en 1982 pour donner à la langue une forme écrite commune, n'a pas réussi à s'imposer dans les Grisons, révèle une étude. Ses auteurs proposent différentes mesures pour réduire le danger d'une disparition du romanche.

Lire l'article

1er juin, Journal du Jura: L'invitée, Virginie Borel

La tour de Babel européenne

Lire l'article

Mai 2019

29 mai, RJB : RJB a fêté ses 35 ans

Virginie Borel, directrice du Forum du bilinguisme nous a transmis beaucoup de bonheur

RJB%20VB

Ecouter

23 mai, Journal du Jura : Soutien maintenu au Forum du bilinguisme

Le Conseil municipal a approuvé le contrat de prestations avec la fondation Forum du bilinguisme pour les années 2019 à 2021. Les prestations que cette fondation doit fournir sont réglementées par voie contractuelle entre la Ville de Bienne, le canton de Berne et le Forum du bilinguisme. La Ville de Bienne soutient le Forum du bilinguisme comme jusqu’à présent avec une subvention annuelle de 100 000 fr.

18 mai, Le Figaro : Pourquoi les langues régionales sont indispensables

France, en 2019 ? Gaid Evenou, ancienne cheffe de mission Langues de France à la DGLFLF, revient pour Le Figaro sur l’importance de préserver et continuer à parler ces idiomes.

Lire l'article

17 mai, Le Matin : Les Neuchâtelois invitent les Biennois... en suisse allemand!

Un affichage en dialecte alémanique recto-verso énerve les francophones biennois. D'autant que la publicité provient de Suisse romande.

Lire l'article

14 mai, La Liberté : «Le patois n’est pas ringard!»

Les jeunes Fribourgeois témoignent d’un regain d’intérêt pour le patois. Des cours sont même proposés dans certains cycles d’orientation

Lire l'article

9 mai, Site Web Movetia : Echanges et mobilité 

Movetia a publié son rapport d'activité et ses statistiques 2018. Les échanges nationaux de classes et individuels affichent une croissance moyenne de 40% par rapport à l'année précédente. Les échanges européens progressent de 7%. Les mobilités internationales (hors Europe) décollent avec le programme pilote lancé en 2018.

Lire le communiqué de presse

8 mai, Journal du Jura : Cherche urgemment pharmacien bilingue

Les pharmacies de la cité peinent à recruter des personnes formées. Le manque d’attrait financier et le bilinguisme sont pointés du doigt.

Lire l'article

6 mai, Journal du Jura : Le CFP félicité pour son bilinguisme

Le Centre de formation professionnel (CFP) de Bienne reçoit pour la troisième fois le Label du bilingusime.

Lire l'article

4 mai, TeleBielingue, 20 ans après : Inégalité des chances face à l'apprentissage

Les jeunes francophones ont plus de peine à trouver une place d'apprentissage que les germanophones

Lien vers l'émission

 

 

Avril 2019

26 avril, Journa du Jura, RJB et 20 minutes : Plus de Romands et de femmes parmi les cadres jusqu’en 2024

Les autorités biennoises mettent en place des mesures pour augmenter le nombre des cadres
francophones dans l’administration municipale. Et le nombrede femmes aussi.

Lire l'article

Lire l'article

Lire l'article

18 avril, Biel Bienne ECHO : Virginie Borel, Directrice du Forum du bilinguisme répond à Alain Pichard

Lire

17 avril, Courrier de Berne : Le français peut être contagieux

La ville de Bienne vient de donner un signal fort en faveur du bilinguisme: toutes les publicités sur le domaine public devront être rédigées en allemand et en français. Telle est la volonté des autorités municipales qui ont apprové la révision totale du règlement sur les annonces.

Lire l'aticle

17 avril, Journal du Jura : Apprendre à parler suisse à Neuchâtel

L’exposition «Helvétismes», soutenue par le Forum du bilinguisme, se penche sur ces particularités linguistiques de notre pays.

Lire l'article

15 avril, Le Temps : J’ose vous demander un zwieback avec mon ristretto?

Retirer de l’argent au bancomat, manger un bircher, prendre un schlouc de fendant… Les helvétismes sont à l’honneur au Centre Dürrenmatt à Neuchâtel: l’occasion de se rendre compte, à travers la langue, que la variété de la Suisse fait aussi son unicité.

Lire l'article

12 avril, La Liberté : Toujours pas de filière bilingue à Morat

Le Cycle d'orientation de Morat propose une filière bilingue depuis la rentrée 2018, mais aucune classe n'a pu être ouverte jusqu'ici. Le projet pilote ne sera pas non plus concrétisé en septembre, en raison de "plusieurs contraintes".

Lire l'article

12 avril, Le Temps : Ici, on parle "dütsch"

Plus de Dix ans après l'entrée en vigeur de la loie sur les langues, l'administration fédérale pense et travaille surtout en allemand dans ses classes dirigentes. Les Romands sont sous-représentés dans cinq des sept départemants fédéraux.

Lire l'article

10/11 avril, Biel Bienne : Deux langues à l'affiche

La société générale d'affichage, un annonceur et une agence de publicité biennoise s'éxpriment sur leur pratique en matière de réclame bilingue en ville de Bienne.

Lire l'article

5 avril, Telebielingue, CRITIQUE À 3 : Affichage bilingue obligatoire à Bienne

Bonne idée ou entrave à la liberté? La question se pose avec nos invités sur le plateau

Voir l'émission

3/4 avril, Biel Bienne, L'invité : Quand le bilinguisme devient une fin en soi - Alain Pichard

Lire l'article

1er avril, Cominmag.ch : La ville de Bienne prévoit d’interdire la réclame non bilingue: l’ASA s’y oppose !

Ce qui ressemble à s’y méprendre à un poisson d’avril pourrait bien devenir réalité l’an prochain déjà à Bienne. La ville veut en effet interdire les réclames en une seule langue! Plus grande ville bilingue du pays, Bienne-Biel est fière de cette particularité. Les panneaux routiers, les noms de rues et bien d’autres éléments de la vie courante y sont en allemand et en français. La ville prévoit maintenant de s’attaquer à la liberté économique des annonceurs. Le règlement sur les réclames a été modifié de sorte à rendre obligatoire le bilinguisme de toutes les affiches placardées à l’avenir dans l’espace public. Ainsi, il serait interdit d’afficher de la publicité rédigée uniquement en allemand ou en français.

Lire l'article

Mars 2019

28 mars, RJB : Axe ouest : le bilinguisme fait défaut

Les opposants au contournement ouest de Bienne par l’A5 se heurtent à un bilinguisme déficient dans la procédure de recours au niveau fédéral

Lire l'article

27/28 mars, Biel Bienne : Chronique - A propos par Mario Cortesi sur l'affichage publicitaire bilingue à Biel/Bienne

Lire la chornique

19 mars, RJB : La Bibliothèque de Bienne « relabellisée » - RJB votre radio régionale La Bibliothèque de Bienne « relabellisée »

La Bibliothèque de la Ville de Bienne a reçu à nouveau lundi le Label du bilinguisme en guise de distinction avec mention exemplaire

Lire l'article

13 mars, Le Matin.ch : Bilinguisme à Bienne: il y a comme un hic

Dans la seule commune suisse officiellement bilingue, la signalisation officielle n'est pas toujours bien traduite. L'hebdomadaire «Biel Bienne» a brocardé la municipalité de Biel/Bienne: à quoi sert de fustiger des panneaux autoroutiers négligeant le bilinguisme quand les siens sont mal traduits? L'exemple fourni, c'est l'indication «Vielle Ville» signalée aux usagers en provenance de Neuchâtel.

Lire l'article

13 mars, Le Matin.ch : Pubs bilingues à Bienne: «c'est absurde, limite stupide»

Un règlement municipal en préparation exige les deux langues officielles sur les réclames. Le commentaire critique de l’Association Suisse des Annonceurs (ASA) énerve les francophones...

Lire l'article

6 mars, Journal du Jura : Le rapport Stöckli sur le haut de la pile

Invités à prendre connaissance du programme gouvernemental de législature, les partis ont, dans l’ensemble, salué la qualité du document. Mais certains d’entre eux – essentiellement le PS, Les Verts et l’UDC – n’ont pas pu s’empêcher d’essayer d’y mettre leur grain de sel. Si bien que le plénum a dû passer en revue plus de 25 (!) déclarations de planification. Cela pour un document restant du ressort de l’exécutif... Présenté dans ces colonnes (Le JdJ du 9.01), le programme du Conseil exécutif contient cinq objectifs stratégiques. L’un d’eux stipule que le canton entretient sa diversité régionale et exploite davantage le potentiel de son bilinguisme.

Lire l'article

6 mars, RTS 1 : Signature d'Alain Arnaud - Auf Deutsch bitte!

Ecouter

4 mars, RJB : Une motion pour des panneaux autoroutiers bilingue

La question des panneaux de signalisation bilingue sur l’axe est de l’A5 rebondit comme prévu au Grand Conseil. Une motion déposée par le PS et le PLR demande au Conseil-exécutif d’être proactif dans ce dossier.

Lire l'article

1er mars, Le Temps : Catherine Kohler : au nom des livres

Il faut du cran et beaucoup de passion pour ouvrir une librairie. A fortiori quand elle est bilingue comme le Bostryche à Bienne. Rencontre avec une libraire pour qui le multilinguisme est à chérir en ces temps de crispations identitaires

Lire l'article

1er mars, RTS 1, le 12h30 : La ville de Bienne veut imposer le bilinguisme dans l'espace public

Ecouter

1er mars, Journal du Jura : La publicité soumise au régime du bilinguisme

La Ville a révisé son Règlement sur la réclame. A l’avenir, toutes les publicités affichées dans le domaine public devront être rédigées en français et en allemand.

Lire l'article

Février 2019

28 février, RJB : Les amis biennois ne sont que rarement solicités

La campagne de communication « Bienvenue à Bienne » a été lancée il y a une année et demie. L'action serait-elle un flop ? Éléments de réponse
Sur les 236 amis que compte la plateforme, nous avons mené un sondage auprès de 21 personnes. Un chiffre qui n’est de loin pas représentatif, mais qui permet tout de même de se faire une idée de la portée de la campagne. Parmi elles, 12 n’ont jamais été contactées. Sept l’ont été une fois ou plus par e-mail et deux personnes ont fini par rencontrer les intéressés par la ville de Bienne. C’était le cas par exemple de Virginie Borel, amie biennoise et directrice du Forum du bilinguisme.

Ecouter

28 février, Le Matin.ch : "La publicité bilingue, c'est le fruit de notre combat"

L'enseignant biennois Pascal Oberholzer applaudit le nouveau règlement municipal sur les réclames qui devront être rédigées en deux langues.

Lire l'article

27 février, 20 minutes : Réclames en français et en allemand à Bienne

La publicité devra dorénavant être rédigée dans les deux langues officielles de la cité seelandaise. Toutes les réclames placées dans le domaine public biennois devront en principe être rédigées dans les deux langues officielles. Cette nouvelle disposition figure dans le projet de révision totale du règlement sur la réclame en ville de Bienne.

Lire l'article

27 février, RJB : Les pubs biennoises doivent être bilingues

Le Conseil municipal a approuvé la révision totale du règlement sur la réclame en ville de Bienne. Les changements visent notamment à garantir le bilinguisme

Lire l'article

22 février, RTS la 1ère - FORUM : Forum du 22.02.2019 - - RTS.ch Querelle linguistique autour des signalisations routières à Bienne

interview de Virginie Borel,Forum du 22.02.2019 - - RTS.ch directrice du Forum du bilinguisme à Bienne

Ecouter

22 février, Journal du Jura : «Nous ne lâcherons rien!
 

La signalisation de la branche Est ignore toujours le français. Avec le soutien de politiciens de la région, la Ville, le CAF et le Forum du bilinguisme ont exhorté hier la Confédération à installer des panneaux bilingues.

Lire l'article

20 février, RTS INFO 19h30 : Le suisse allemand pourrait être étudié dans les écoles neuchâteloises

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mercredi de se pencher sur la question de l'apprentissage du suisse allemand à l'école. Certains cantons romands proposent d'ores et déjà de tels cours aux élèves, notamment à Genève.
 
 

19 février, Le Matin : «Homme-femme, Alémanique-Romand: même combat»

Dans une ville romande à 42%, la lutte contre la discrimination linguistique est un combat permanent.«Homme-femme, Alémanique-Romand: même combat» - Le Matin, l'actualité en direct: politique, sports, people, culture, économie, multimédia Les francophones de Bienne ont plusieurs défenseurs, dont un radical qui veille sur la parité au sein de l'administration. Administrateur de la paroisse catholique, le parlementaire Pascal Bord (48 ans) demande aux autorités de mieux soigner le bilinguisme et de fixer non pas des quotas, mais des objectifs.

Ce qui le préoccupe en premier lieu, c'est l'accès à l'emploi: «Un Alémanique qui ne sait pas le français peut trouver un emploi, mais ce n'est pas vrai pour un Romand qui ne parle pas le dialecte», remarque Pascal Bord.

Lire l'article.

 

16 février, Le Nouvelliste : Les classes bilingues ont (trop) la cote
 
De plus en plus de parents sont intéressés par la filière bilingue. Problème, les places deviennent chères…
Vingt-trois petits Sédunois ont été récemment recalés pour commencer l’école dans la filière bilingue. Rien de nouveau puisque, chaque année, un tirage au sort est effectué, car la demande excède l’offre. Sauf que le millésime 2019-2020 bat un record en matière d’élèves qui restent sur le carreau. «C’est la première fois qu’il y a autant d’enfants en liste...
 

6 février, Courrier de Berne : Berne ambitionne de devenir un modèle de bilinguisme

Le canton de Berne a tout à gagner dans la valorisation de son bilinguisme. C'est le constat d'un rapport publié fin 2018 par une commission d'experts. A l'origine de la démarche, Bernhard Pulver. Francophile convaincu, l'ancien conseillier d'Etat voulait dresser un état des lieux des deux langues présentes sur le territoire bernois.

Lire l'article

3 février, Corriere del Ticino : Insegnamento dell’italiano: «Il tema sarà approfondito»

Il tema dell’insegnamento dell’italiano nelle scuole dell’obbligo in Svizzera sarà oggetto di approfondimenti e verifiche nel corso dell’anno. La decisione è stata presa dalla Conferenza svizzera dei direttori cantonali della pubblica educazione (CDPE) su preciso invito del Forum per l’italiano in Svizzera. Il Forum, ricordiamo, nel settembre 2018 aveva denunciato una inadeguata offerta facoltativa dell’italiano nelle scuole degli altri cantoni e la mancata organizzazione dell’abilitazione per l’italiano in alcune alte scuole pedagogiche.

Leggi l'articolo

2 février, Journal du Jura : Le bilinguisme biennois à nouveau égratigné

Pour le parlementaire Pascal Bord (PRR), la Ville ne soigne pas suffisament le bilinguisme.
Il pointe notamment l’affichage public et l’accueil dans certains services administratifs.

Lire l'article

2 février, Journal du Jura, l'invitée : Les filières bilingues ont le vent en poupe

Avec plus de 100 demandes pour 24 places à Berne, on constate qu’à l’évidence, ce type d’enseignement suscite une importante vague d’intérêt sur la frontière linguistique.

Lire l'article

Janvier 2019

31 janvier, Nouveau tourisme culturel : Plurilinguisme et Visite Culturelle!

Cette brochure, rédigée par Virginie Borel, directrice du Forum du bilinguisme, entend sensibiliser les professionnels de musées à la valeur ajoutée que sont les langues et permet de saisir comment le plurilinguisme peut insuffler un élan aux institutions. Elle montre que, dans un contexte muséal, les langues constituent un outil précieux aussi bien d’interprétation que de discussion sur le patrimoine culturel.

Lire l'article

25 janvier, REVUE EDUCATEUR : Horizons bilingues

4)  Regards pluriels sur la Haute école pédagogique de Fribourg et le bilinguisme cantonal

5)  Zweisprachig(keit) lernen – Apprendre le bilinguisme et apprendre en bilingue

6)  Métèque et bilingue

9)  Enseigner les mathématiques dans la langue partenaire

11) Un byläingysm à la bolze

13) Trois questions à...

15) Oser, encore et toujours

18)  CAS DiBi – «Didactic Engineering in Bilingual Immersion»

Lien vers la revue

25 janvier, Journal du Jura : Gros intérêt pour les classes bilingues

En août prochain, l’école du Marzili, à Berne, va ouvrir sa première classe bilingue allemandfrançais au niveau du jardin d’enfants. L’offre a d’ores et déjà suscité un vif intérêt: quelque 115 parents ont fait les démarches pour inscrire leur enfant, alors que cette première classe pilote n’offre que 24 places. «Nous sommes surpris, mais très heureux, d’un tel intérêt», indique Franziska Teuscher, directrice de la Formation de la Ville fédérale: cela confirme la pertinence du concept, qui s’inscrit dans la stratégie du bilinguisme du canton.

Lire l'article

24 janvier, La Liberté : Une école enfantine bilingue

La ville de Berne proposera à la rentrée scolaire en août sa première offre d’école enfantine bilingue. L’intérêt des parents pour cet enseignement moitié allemand moitié français s’est révélé très important.

Lire l'article

22 janvier, La Liberté : Le bilinguisme s'illustre au Festival des Lumières

Dans le cadre du Festival des Lumières de Morat, qui a lieu jusqu'au 27 janvier, les élèves des écoles primaires de Suisse participent à un concours de dessin pour promouvoir le bilinguisme. La remise des prix a lieu ce 22 janvier au soir.

Lire l'article

21 janvier, RJB : Jura bernois.Bienne officiellement en fonction - RJB votre radio régionale Jura bernois.Bienne officiellement en fonction

Jura bernois.Bienne est officiellement en fonction. L’association issue de la fusion de l’Association régionale Jura-Bienne, de la Conférence des maires et de Centre Jura s’est réunie pour la première fois jeudi dernier à Perrefitte, commune de la présidente Virginie Heyer. Ses membres ont élu à l’unanimité Marc-André Léchot, maire d’Orvin, à la vice-présidence. Dans un communiqué diffusé lundi, le comité Jb.B prend par ailleurs position sur divers objets.

Lire l'article

18 janvier, 24 Heures : Il faut mieux promouvoir les échanges linguistiques

Seuls 2% des élèves de l’école obligatoire et des filières de formation générale de niveau secondaire II ont déjà participé à un échange linguistique. En lisant cette statistique étonnante dans les colonnes du «Temps» la semaine passée, je me suis dit que mon fils aîné avait de la chance. Au mois d’août dernier, pendant que ses copains profitaient de leurs dernières semaines de vacances, il s’est retrouvé sur les bancs d’une école près de Francfort, où les cours venaient de reprendre.

Lire l'article

17 janvier RTS - Trubu : Lʹinfluence de la langue sur la pensée

La langue façonne la pensée et la manière dont nous concevons le monde. Alors comment peut-on penser dans une autre langue? Quels effets suscitent le fait de poser une question philosophique dans une langue plutôt que dans une autre? Nous recevons le philologue et philosophe Heinz Wismann, auteur de lʹouvrage "Penser entre les langues" (Albin Michel, 2012).

Ecouter

16 janvier, Journal du Jura : « Le tandem a brisé notre Röstigraben »

Les gymnases ont fêté hier les 10 ans de leur programme de tandems linguistiques. Ses responsables tirent un bilan positif.

Lire l'article

10 janvier, Le Temps : La Suisse, cancre des échanges linguistiques à l’école

Même si quelques cantons – dont le Valais – sauvent l’honneur, le volume des programmes d’échange reste désespérément bas. Mais l’agence Movetia veut relancer la dynamique

Lire l'article

9 janvier, Journal du Jura : Vision axée sur les piliers du développement durable

Le gouvernement a dévoilé hier son programme pour les quatre années à venir. Il veut développer l’économie, assurer la transition numérique et la cohésion sociale en maintenant des finances saines.

Lire l'article

Lire le communiqué de presse du Conseil-éxecutif du Canton de Berne

9 janvier, Radio Canal 3 : Journal du matin

Un meilleur bilinguisme passe par la formation.

Lien vers le sujet

7 janvier, ArcInfo : Accent allemand au lycée Jean-Piaget de Fleurier

Instaurés en automne 2016, les échanges linguistiques entre les lycées de Saint-Gall et Fleurier (Jean-Piaget) sont couronnés de succès. «Tous les enseignants sont ravis des résultats. Ils se réjouissent déjà des prochaines volées.» Patricia Burger, enseignante d’allemand et d’anglais au lycée Jean-Piaget, à Fleurier, ne tarit pas d’éloges sur les échanges linguistiques mis en place avec la Kantonsschule am Brühl, de Saint-Gall.

Lire l'article