Menu

Les mots migrateurs


Les mots n'ont aucun secret pour Marie Treps. Chercheuse au CNRS, l'auteure les analysent, les dissèquent et nous les montrent sous un jour nouveau.

Dans Les mots Voyageurs (2003), elle nous faisait voyager en nous parlant des mots français empruntés aux autres langues, des mots si bien assimilés qu'on les croirait français.

Cette fois-ci, Marie Treps s'intéresse aux mots français utilisés dans les autres langues européennes.

Dans Les mots migrateurs, on apprend ainsi que «colbert» désigne une veste en néerlandais, que «siphon» qualifie une personne «stupide» en bulgare alors que «salopp» veut gentiment dire «sympathique» en allemand.

Parfois déformés ou carrément détournés, certains mots français perdent ainsi toutes leurs significations en traversant les frontières.

Et dans certains cas, des expressions qui n'existent tout simplement pas en français font le bonheur des autres, telle l'expression supposément française utilisée par les Anglais: «C'est magnifique, mais ce n'est pas la guerre».

Paru aux éditions du Seuil. Nombre de pages : 384 pages   ISBN : 9782020862585