Menu

Médias 2012


La question du bilinguisme est largement présente dans les médias nationaux. Le Forum du bilinguisme propose ici une sélection d'articles et d'émissions radio-TV dignes d'intérêt.

 

Décembre 2012


28 décembre, La Liberté: "Was hesch du gseit? T'as dit quoi?"

Immersion linguistique: au cycle d'orientation de Morat, les élèves jonglent avec les langues, passant du français à l'allemand ou de l'allemand au français selon les branches. Il s'agit d'un projet pilote qui a pour but de permettre aux élèves d'approcher la langue partenaire de manière plus spontanée et avec moins d'embarras. L'intérêt n'est pas uniquement focalisé sur la performance, car, même si les résultats sont encourageants, le projet ne vise pas à créer de toutes pièces des élèves bilingues.


17 décembre, InterCités, RTS: "Bienne, Le bilinguisme réel et vécu"
Bienne est une ville bilingue, et le clame régulièrement haut et fort! Mais au-delà de l'image politique et en-dehors de l'administration, les deux langues sont-elles présentes dans la réalité quotidienne? Pas toujours - ou, en tous les cas, pas suffisamment - selon la minorité romande. Le Forum du bilinguisme y travaille, avec pour objectif d'obtenir un bilinguisme réel et vécu, dans la vie de tous les jours, dans les rues, dans les commerces, et ce pour favoriser la compréhension entre les deux communautés. Le reportage d'Alexandra Richard.


6 décembre, Le Quotidien jurassien: "L'anglais à l'école primaire dès l'an prochain"
L'Express: "Jura : anglais à l'école dès la rentrée"
Anglais à l'école primaire: le Gouvernement a donné son feu vert à l'introduction de l'anglais à l'école primaire. Dès 2013-2014, les élèves de 7e année, puis, dès 2014-2015, les élèves de 8e année bénéficieront de deux leçons d'anglais par semaine. Cette mesure aura pour conséquence de faire passer la dotation horaire hebdomadaire à 30 leçons au lieu des 28 leçons actuelles.

Novembre  2012


17 novembre, Le Courrier; La Liberté: "Le schwyzerdütsch ? : "c'est joli et bizarre""

Initiation aux dialectes et à la culture alémaniques: depuis la rentrée, 960 élèves du Cycle sont intégrés dans une expérience pilote. Premières impressions.


16 novembre, Journal du Jura: "Gruezi" à la mode Jean Caldart"
Un spectacle en suisse allemand cartonne à La Neuveville. Lire l'article.


15 novembre, Tribune de Genève: "Le Röstigraben? C'est de la nourriture, madame!"
Langues: depuis la rentrée 2012, le schwyzerdütsch est enseigné aux 13-14 ans (élèves des 10e années HarmoS). Reportage dans une classe.


10 novembre, 24 Heures: "Les cours de chinois sont devenus très tendance"
Suisse romande: langue chinoise: samedi dernier, l'Institut chinois de Genève (CIG) a organisé pour la première fois en Suisse romande, le Youth Chinese Test (YCT). Cet examen standardisé qui a réuni 63 élèves de 6 à 18 ans, a eu lieu le même jour dans 150 pays du monde entier. Le CIG, qui souhaite favoriser l'apprentissage du chinois ainsi que la promotion des échanges culturels et économiques entre la Suisse et la Chine, a été mandaté par l'ambassade de Chine pour mettre en place ce test. 


3 novembre, Journal du Jura: "De l'eau goûteuse, s'il vous plaît!"
Rubrique L'invité. Chronique de Virginie Borel. 


2 novembre, Huffington Post: "Né pour être bilingue: lettre à mon premier petit-enfant",
par le professeur François Grosjean.

 

Octobre  2012


31 octobre, RTS La Première: "Nouvelle méthode pour apprendre une deuxième langue"
Apprendre une deuxième langue exactement comme nous avons appris notre langue maternelle, c'est ce que propose une méthode baptisée Format Narratif, qui vient d'Italie. Ce mercredi après-midi, cette méthode sera présentée à Bienne lors d'une conférence à la HEP BeJuNe, qui va d'ailleurs l'appliquer dans ses cours. Interview de Sabine Pirchio, docteure et chercheuse à l'Université Sapienza de Rome et initiatrice de cet enseignement. Par Muriel Ballaman. Ecouter l'émission.


24 octobre, Le Temps: "Les PME suisses à l’avant-garde des échanges multiculturels"


8 octobre, France culture: "Je ne parle pas la langue de mon père"


8 octobre, L'Express: "L'immersion précoce est bien notée"
Enseignement précoce de l'allemand par immersion dès l'entrée à l'école: le Département de l'éducation, de la culture et des sports (DECS) procède depuis l'année scolaire 2011-2012 à une phase d'expérimentation destinée à promouvoir l'enseignement-apprentissage de l'allemand dès l'entrée à l'école obligatoire. Premières observations prometteuses. 


8 octobre, Le Courrier: "L'arabe, une "langue de France" sacrifiée"
France: Enseignement des langues: en France, l'arabe est la deuxième langue la plus parlée. Cependant, sur l'ensemble des élèves du secondaire, à peine plus de six mille la choisissent, tandis que quinze mille optent pour le mandarin, quatorze mille pour le russe et douze mille pour le portugais. Selon le Ministère de l'éducation nationale, il n'y aurait pas un problème d'offre, mais plutôt une demande trop faible pour qu'il soit possible de maintenir des classes en collège et en lycée. Pourtant, le nombre de jeunes suivant des cours dans des associations communautaires (confessionnelles ou non) est dix fois plus important que celui des élèves instruits par l'éducation nationale.

 

Septembre  2012

 

28 septembre, La Liberté: "Bientôt une unité de soins germanophone à l'Hôpital cantonal"


19 septembre, Le Temps: "A la maison, wir sprechen Dialekt"
Expérience de bilinguisme par immersion: reportage dans un jardin d'enfants d'une école publique biennoise dans laquelle la moitié de la semaine se déroule en dialecte alémanique et l'autre en français. Les élèves proviennent aussi des deux communautés linguistiques. Cette expérience n'est pas unique, mais les modèles ne sont pas nombreux, ceci alors que les écoles privées se lancent dans la brèche du bilinguisme.


19 septembre, Biel/Bienne: Bilinguisme, le grand braquet


17 septembre, La Liberté: "L'allemand à l'école a la cote" [et] "Le canton a son concept des langues" [et] "Le libre choix au centre"
Langue d'enseignement: de plus en plus de familles francophones souhaitent scolariser leurs enfants en allemand. Mais la loi fribourgeoise ne prévoit pas une telle flexibilité, qui contrevient au principe de la territorialité des langues. Résultat: certains parents font appel à des écoles privées. Exemple à la Tagesschule Sesam à Guin, où la moitié des enfants fréquentant la classe enfantine sont Romands.


13 septembre, La Liberté: La Liberté: "Formation: des stages à promouvoir"
Langues: le Grand Conseil fribourgeois a accepté hier un postulat demandant la promotion de stages linguistiques, en Suisse et à l'étranger, des jeunes en formation professionnelle. Statistiques.
Pour plus d'informations, voir postulat et réponse du Conseil d'Etat.


12 septembre, Le Temps: "Langues: la statistique se fourvoie"
Le dernier recensemement débouche sur des résultats suprenants: seulement 15,8% des personnes établies en Suisse parleraient au moins deux langues. Les questions, contestables parce que trop restrictives, sont responsables de ce résulta éloigné de la réalité, par François Grosjean, professeur honoraire de l'Université de Neuchâtel.


6 septembre, Le Quotidien jurassien: "En bref: Le suisse allemand, oui, mais pas à l'école enfantine"
Familiarisation des enfants au suisse allemand: une motion du 28.3.2012 demandait qu'une initiation au suisse allemand soit dispensée sous forme ludique dans les écoles enfantines et comme branche à option pour les élèves des classes supérieures. La motion a été transformée en postulat par le Parlement. Et seule l'option du suisse allemand pour les élèves des classes supérieures sera étudiée, selon la ministre Elisabeth Baume-Schneider.


5 septembre, Corriere del Ticino: "Lingue, scuole, cantoni e federalismo elvetico"
Langues: Diego Erba, direttore della Divisione della scuola del DECS (TI), donne son avis sur la problématique de l'enseignement des langues étrangères en Suisse.


3 septembre, Tribune de Genève: "Le portugais veut sa place dans les cours du Collège" [et] "Cours privés menacés par la crise"
Langue portugaise: l'association des parents d'élèves lusitaniens réclame, dans une pétition qu'elle vient de lancer, l'intégration de la langue portugaise dans le cursus du postobligatoire, au même titre que l'espagnol et l'italien. La demande intervient alors que les cours privés de portugais, financés par les consulats, sont menacés. Le Département de l'instruction publique évoque des possibilités.


1er septembre, La Liberté; Le Quotidien Jurassien; L'Express; Le Courrier; Le Nouvelliste: "La résistance au français ne désarme pas"
La Liberté; Le Quotidien Jurassien; L'Express; Le Courrier; Le Nouvelliste: "La résistance au français ne désarme pas",
Le Matin: "Apprendre une langue étrangère muscle le cerveau",
Enseignement des langues: nouvelles offensives d'enseignants contre l'approche de deux langues étrangères au primaire. Bref tour d'horizon des avis de divers acteurs scolaires. Evocation d'éléments neurolinguistiques.

 

Août  2012


24 août, Le Quotidien jurassien Magazine: "Filière bilingue: un outil de promotion culturelle et économique"
nseignement bilingue à l'école obligatoire: le projet pilote devrait être pérennisé après quelques ajustements. Etat des lieux.


20 août, RTS La Première, L'invité de la rédaction: "Il faut valoriser le métier d'enseignant" (Bernhard Pulver, conseiller d'Etat écologiste bernois)


17 août, L'Express: "Un pas de plus vers l'école bilingue"
Le Courrier: "Neuchâtel reprend le chemin de l'école
Rentrée scolaire: lundi prochain, les jeunes Neuchâtelois reprendront les cours. Les effectifs sont stables avec un total de 20'190 élèves, répartis en 1105 classes. Les enseignants sont au nombre de 2011. Cette année, l'apprentissage précoce des langues va encore s'intensifier. Philippe Gnaegi, conseiller d'Etat en charge de l'éducation qui a présenté hier les grandes lignes de la rentrée, a notamment détaillé le projet d'ouverture, à terme, d'un cursus bilingue étendu à toute la scolarité obligatoire.


15 août, Le Temps: "Nous voulons des états généraux de l'enseignement des langues"
L'Express: "Langues: les enseignants romands inquiets"
Tages-Anzeiger: "Westschweizer Lehrer besorgt wegen Englisch im Lehrplan"
Suisse romande: Enseignement des langues à l'école primaire: le Syndicat des enseignants romands (SER) réclame de nouvelles discussions entre les enseignants, les politiques et les citoyens au sujet de l'enseignement des langues tel qu'il est prévu par le Plan d'études romand (PER). Le SER n'est pas contre l'idée et le principe de cet enseignement, mais demande à en revoir la forme et les modalités.


14 août, 24 heures: "Maturité bilingue à cheval sur deux cantons"
Le Temps: "Une maturité pour "vivre dans l'autre langue"
Le Quotidien Jurassien: "Maturité bilingue: Rentrée des classes à Laufon pour vingt élèves jurassiens et bâlois"
Le Courrier: "Jura et Bâle-Campagne: Filière gymnasiale bilingue commune"
Maturité: la première classe de la filière gymnasiale bilingue des cantons de Bâle-Campagne et du Jura a démarré hier. Ce projet pilote permettra à des élèves motivés par les langues d'obtenir en quatre ans un certificat de maturité bilingue reconnu. Les deux premières années seront accomplies au Gymnase régional Laufental-Thierstein, alors que les deux dernières se dérouleront au Lycée cantonal à Porrentruy.


14 août, Basler Zeitung: "On parle français im Baselbiet" [und] "Die Sprache fördert den kulturellen Austausch"
BL: Fremdsprachenunterricht: Im Kanton Baselland wird neu ab der dritten Primarschulklasse Französisch unterrichtet. Gleichzeitig startet erstmals eine bilinguale Maturitätsklasse mit je zehn Schülerinnen und Schüler aus dem Jura, dem Laufental und aus Thierstein. In den ersten zwei Jahren erfolgt der Unterricht in Laufen, anschliessend zwei Jahre am Gymnasium in Porrentruy. Die Lektionen werden entweder in Deutsch oder in Französisch abgehalten.


9 août, L'Hebdo: "Apprendre une langue, si je veux"
Europe: Langue étrangère: les résultats d'une étude, menée par la Commission européenne, démontrent que les élèves européens peinent à acquérir une langue étrangère, sauf si elle leur paraît utile. Détails.
Pour plus d'informations, voir l'étude.


9 août, La Liberté: "Les stages linguistiques des apprentis à favoriser"
Mobilité: "De 2007 à l'été 2011, dans le cadre de la formation professionnelle, 639 jeunes fribourgeois ont pris part à un programme d'échange, effectué un séjour ou stage linguistique ou un stage professionnel et linguistique". Telle est la réponse apportée par le Conseil d'Etat fribourgeois à un postulat qui demandait un état des lieux en la matière. Détails.


4 août, Le Temps: "Fronde des enseignants alémaniques contre le français",
Langues étrangères: les enseignants alémaniques relancent la discussion sur l'enseignement du français. Selon eux, les élèves de primaire seraient dépassés par l'enseignement de deux langues (français et anglais). La conférence des maîtres du niveau primaire intermédiaire de Suisse orientale demande que le français soit repoussé en septième année. Actuellement, dans la majorité des cantons alémaniques, la langue de Molière est dispensée après l'anglais, en cinquième année. Réactions diverses.


2 août, Corriere del Ticino: "Sorpresa! l'italiano avvicina gli elvetici"
Langue italienne: des étudiants de Suisse romande et alémanique suivent des cours de langue italienne à l'Université de Suisse italienne (USI) durant l'été. Témoignages.

 

Juillet  2012

 

24 juillet, Coopération: "De l'ouest à l'est, chaud les plats!"
Romands et Alémaniques se nourrissent de différences. mais pour le moins, et en cuisine, se retrouvent là , dans ce trait d'union aimé de part et d'autre: le cervelas!
Commentaires de Bruno Bossart et de Rouven Gueissaz.


12 juillet: Le Nouvelliste; L'Express: "Le Tessin veut sauver l'italien"
Langue italienne: le Conseil d'Etat tessinois propose la création d'un "Forum per la salvaguardia della lingua italiana in Svizzera".
Corriere del Ticino: "Iniziativa : dal cantone un forum per salvaguardare l'italiano"
Schaffhauser Nachrichten: "Tessin möchte ein Forum zum Schutz des Italienischen"


9 juillet, Le Quotidien Jurassien: "La nouvelle filière bilingue en immersion est prête à démarrer à Laufon"
Maturité bilingue en immersion: la maturité bilingue issue de la collaboration entre les cantons du Jura et de Bâle-Campagne est prête à démarrer à la rentrée d'août (voir le communiqué de presse du 5.3.2012 et la documentation en lien avec le projet). Portrait d'une formule qui connaît un grand succès: il y a eu des deux côtés trois fois plus de candidats que de places disponibles.


9 juillet, Le Quotidien Jurassien: "L'école d'Elay fermera ses portes"
BE; JU: Ecoles germanophones du Jura bernois: en raison du développement démographique, les dernières écoles germanophones du Jura-Sud risquent de fermer leurs portes. Diverses solutions sont envisagées, mais il n'y a pour l'instant rien de concret.

 

Juin  2012

 

28 juin, L'Hebdo: "Ecoles alémaniques : la fin du français"
Suisse alémanique: langue française: le français voit sa popularité reculer en Suisse alémanique au point d'être menacé dans les cursus. Erigé en antithèse de l'anglais, il est perçu comme difficile et inutile. A l'inverse, les Romands se mettent à l'allemand. Contre-enquête sur les langues nationales.


28 juin, Le Courrier: "L'Université de Genève veut favoriser le plurilinguisme"
Langues: depuis deux ans, l'Université de Genève a mis en chantier une nouvelle politique des langues: des cours d'anglais et d'allemand sont ainsi proposés aux étudiants et les autorités universitaires ont publié un document recensant une série de mesures pour favoriser le plurilinguisme. Cette démarche se concrétisera dès la rentrée prochaine, avec la création de la Maison des langues.


23 juin, Le Temps: "Nos amis alémaniques"
Le temps consacre un cahier spécial sur les rapports entre les Suisses alémaniques et romands à travers reportages et témoignages. Le cahier met en exergue les éléments qui divisent et unissent les Suisses dans leur vie quotidienne. Un article souligne les différents points de vue quant à la formation professionnelle. 


23 juin, Le Temps: "Pourquoi le suisse-allemand est la plus belle langue du monde?"


22 juin, Journal du Jura: Jura bernois et bilinguisme: se donne de la peine et en a?
Tous ces gardes-barrières de rösti


22 juin, Le Quotidien Jurassien: "Les défis du bilinguisme en question"
Bilinguisme: le bilinguisme était au coeur du débat vendredi dernier au Centre interrégional de perfectionnement Tramelan (CIP). Cinq intervenants issus des milieux industriel, politique, de l'enseignement, de la recherche mais aussi du Forum du bilinguisme ont débattu de l'historique barrière de rösti et des solutions susceptibles de l'atténuer.


22 juin, Telebielingue, ApériCIP: "La barrière de rösti passe par le Jura bernois"


20 juin, Migros Magazine: Le dilemme des röstis et de la paëlla
Carlos Henriquez, de la troupe comique Les Peutch, a mélangé ses origines espagnoles, suisses allemandes et romandes, secoué et pimenté le tout, pour en tirer un one man show très drôle. En dialecte bernois!


19 juin, Journal du Jura: L’école bilingue a été refusée
Les esprits étaient chauffés à blanc lundi soir dans la salle communale qui peinait à contenir les 391 ayants droit présents. Une affluence record qui en disait long sur la nature émotionnelle des objets soumis à l’ordre du jour: le centre du village et le bilinguisme obligatoire à l’école.


17 juin, RTS La Première: Babylone - Le grand entretien "Au-delà du Röstigraben"
La Suisse est régulièrement présentée comme un havre de paix des langues. Pourtant des tensions existent, souvent concentrées au coeur même des cantons bilingues. Manuel Meune a mené l'enquête pour savoir comment se vit et se pense le bilinguisme et découvre la complexité d'un pays que fédère... le romanche!


14 juin, Biel Bienne: "Des volontaires au portillon"
Renaud Jeannerat exprime son opinion à propos de la promotion du bilinguisme à l'école.


2 juin, Le Nouvelliste: "Ecoles primaires et cycles: le patois à la carte",
La Liberté: "En bref: Patois valaisan de retour"
Patois: un moyen d'enseignement intitulé "Eole et patois" (voir http://www.irdp.ch/eole/eole_patois/) sera mis à disposition des enseignants du primaire et du secondaire I. Le but n'est pas d'ajouter une matière au programme, mais de proposer quelques activités ciblées par année qui permettront aux élèves de développer des compétences utiles pour acquérir de nouvelles langues, patois ou autres.

 

Mai  2012

 

9 mai, 24 heures: "Des gymnasiens brûlent les planches auf Deutsch" [et] "La langue de Goethe va gagner en force ces prochaines années"
Enseignement de l'allemand au gymnase: le canton veut mettre l'accent sur l'apprentissage de cette langue. Cet été sortira la première volée de bacheliers qui obtiendra, parallèlement à la maturité, un certificat complémentaire reconnu sur le plan européen. En outre, quelques élèves participent à un projet de pièce de théâtre écrite en allemand dans le cadre de deux travaux de maturité.


23 mai, World Radio Switzerland: "English a 'bridging' language for Switzerland"
Switzerland remains well ahead of other European countries when it comes to being multilingual, according to a new study. This is perhaps not very surprising with four national languages. But the research also suggests that official Swiss languages are losing more and more ground to English when it comes to the workplace. Those conclusions are part of a huge study called “Language Rich Europe”—carried out across 24 European countries and regions by the British Council and the Babylon Centre at Tilburg University in the Netherlands. For her thoughts on the role of English in Switzerland, WRS’s Dave Goodman spoke to Virginie Borel, head of the Bilingualism Forum in Biel. She told him there’s definitely a place for English but Switzerland should hold on to its linguistic heritage.


23 mai, Le Temps: Le Temps: "En bref: Suisse multilingue"
Tribune de Genève: "En bref: Multilinguisme: les Suisses sont les champions des langues"
Europe: Multilinguisme: le British Council va publier une étude cofinancée par la Commission européenne et intitulée "Language Rich Europe". Selon cette étude, la Suisse se situe loin devant les autres pays européens en matière de multilinguisme, mais l'apprentissage des langues officielles y est menacé par l'anglais. La présentation des résultats et des indicateurs débute précisément avec la Suisse ce mercredi 23.5.2012.


22 mai, Le Temps: "Fribourg la bilingue veut partager sa gare avec "Freiburg""


22 mai, Le Quotidien Jurassien: "Entre sacerdoce et «fausse bonne idée»"
INTRODUCTION D'UNE FILIÈRE BILINGUE DANS LE JURA-SUD.


16 mai, Le Journal du Jura: "La filière séduit de nombreux parents"
BILINGUISME Son développement dans les écoles biennoises et du Jura bernois fait l’objet d’une pétition et d’un sondage, dont les résultats ont été divulgués hier.


15 mai, Le Journal du Jura: Les citoyens auront le dernier mot
L’initiative «Ecole bilingue Evilard-Macolin» a été retirée en faveur d’un contre-projet proposé par le Conseil municipal. Les citoyens se prononceront sur la question le 18 juin prochain.


9 mai, Le Monde Economique
Interview de Virginie Borel, Forum du bilinguisme, concernant le Label du bilinguisme.


4 mai, La Liberté: "Le bilinguisme aura sa journée"
Neue Zürcher Zeitung: "Freiburger Tag der Zweisprachigkeit"
Le canton de Fribourg aura sa journée du bilinguisme. Le Grand Conseil a apporté hier son soutien unanime à la motion populaire lancée par le Conseil des jeunes et soutenue par le Conseil d'Etat.

 

Avril  2012

 

21 avril, Le Temps: "Quand Zurich déclasse le français au nom du pragmatisme"
Enseignement des langues: tribune du journaliste José Ribeaud qui estime que le canton de Zurich est celui qui s'en prend "le plus régulièrement et le plus véhémentement à l'enseignement du français à tous les degrés de la scolarité, du primaire à l'université".


21 avril, L'Express: "Ils passent leurs vacances avec Goethe"
Immersion en allemand: 17 élèves du Val-de-Travers ont consacré une semaine de leurs vacances à l'apprentissage de l'allemand en prenant part au premier camp d'immersion organisé dans le canton. Le Conseiller d'Etat Philippe Gnaegi salue cette approche. Selon lui, "travailler sur une base volontaire, avec des gens motivés ne présente que des avantages".


L'Express: 16 avril, Le Temps: "Les dispenses de français font polémique à Zurich" [et] "J'ai voulu garder le français, moins difficile" [et] "Non, Zurich ne cherche pas à se débarasser du français"
Place du français langue étrangère en Suisse alémanique: actuellement, des dispenses d'examen de français sont accordées de manière isolée aux élèves les plus faibles dans le canton de Zurich. Mais cette pratique pourrait être autorisée au niveau cantonal. Même si ce type de dispense est également pratiqué ailleurs en Suisse, cette perspective relance le débat sur la place du français en Suisse alémanique.


12 avril, La Liberté: "Le bilinguisme aura sa journée"
Le Conseil d'Etat soutient la motion populaire du Conseil des jeunes qui demande d'introduire une Journée du bilinguisme dans le canton. Survol de quelques mesures déjà en cours pour que le bilinguisme devienne une réalité vécue au quotidien et évocation de quelques projets qui pourraient être soutenus.


10 avril, Coopération: "Titeuf se met au suisse allemand"
Le dessin animé «Titeuf» sort en suisse allemand. Rencontre avec son tuteur, Zep, qui vient de fêter les 20 ans de son personnage au crâne d’œuf et à la mèche blonde.
Lire l'article.


10 avril, RTS La Première "Les minorités linguistiques sont sous-représentées dans les différents services de la Confédération"
Les francophones, italophones et romanches restent sous-représentés à la Confédération, malgré des objectifs chiffrés fixés dans l'ordonnance sur les langues. Les Départements sont responsables de l'application de cette norme. Ils étaient chargés de mettre à disposition du Conseil fédéral un état des lieux des mesures prévues pour favoriser le plurilinguisme. Et selon ce rapport que nous avons pu nous procurer, il y a de grosses disparités entre les départements.
Ecouter le reportage.


7 avril, Le Temps: "Enfants priés d'apprendre le suisse-allemand"
Enseignement du "dialecte alémanique": le groupe UDC du Parlement jurassine demande au Gouvernement, via une motion du 28.3.2012, de mettre sur pied des cours de "langue suisse-allemande", sous une forme ludique au niveau des écoles enfantines et comme branche à option pour les élèves des classes supérieures.


7 avril, 24 heures: "Trois langues dès le plus jeune âge, tel est le pari d'une Lausannoise à Zurich"
Alors que le canton de Zürich veut supprimer le français pour les élèves en difficulté, une école privée mise sur le multilinguisme. Dès l'âge de 3 ans, les élèves suivent des cours dispensés en français, en suisse allemand et en anglais.

 

Mars  2012

 

30 mars, Tribune de Genève: "C'est scientifique: le bilinguisme nous rend plus intelligent"
Multilinguisme: le fait de connaître un ou plusieurs idiomes étrangers apporte divers bénéfices cognitifs et va jusqu'à modifier le cerveau. Des évaluations des résultats de programmes d'immersion linguistique ont montré les conséquences positives de l'enseignement bilingue sur le développement cognitif de l'enfant. Pour les spécialistes, il convient dès lors de commencer l'apprentissage d'une nouvelle langue le plus tôt possible.


29 mars, Le Monde économique: "Vos compétences linguistiques vecteurs de votre compétitivité"


27 mars, RTS La Première, Le Journal de 7 heures: "La loi sur les langues est un échec"
La mise en oeuvre de la loi sur les langues déçoit les Latins de la Berne fédérale. De plus en plus de voix critiques se font entendre, alors que l'on attend le rapport d'évaluation du Conseil fédéral. Cette loi entrée en vigueur il y a près de deux ans veut promouvoir le plurilinguisme et soutenir les minorités latines dans l'administration fédérale. Mais ces objectifs peinent à être atteints.


27 mars, Le Nouvelliste; L'Express; La Liberté: ""Cela n'a rien à voir avec le français!" : interview de Martin Wendlspiess"
Langue française: interview de Martin Wendelspiess, directeur de l'Office cantonal zurichois des écoles, dans le cadre du récent projet du canton de Zürich qui projette de dispenser notamment du français les élèves ayant des difficultés en allemand et en mathématiques.


26 mars, RTS La Première, En ligne directe: "Apprendre les langues nationales: un dogme à abolir?"
Le français ennuie les Alémaniques, l'italien ne séduit plus, l'allemand barbe les Romands. Renoncer aux langues nationales nuit-il vraiment à la cohésion du pays?
L'enseignement du français pourrait encore perdre un peu de terrain en Suisse alémanique. Échaudé par les mauvais résultats des élèves zurichois dans les études PISA, un syndicat d'enseignants zurichois recommande de dispenser les élèves les plus faibles de certains enseignements, au profit des mathématiques et de l'allemand. Le français, cette langue mal-aimée des enfants et des adolescents, est en première ligne dans le collimateur des enseignants. Depuis plusieurs années, l'anglais met la pression sur les trois principales langues helvétiques. Plus facile à apprendre, plus pratique dans les échanges internationaux: la langue de Shakespeare séduit davantage les jeunes générations et certains milieux professionnels.


26 mars, 20 minutes, "Les faibles en maths dispensés de français"
Afin de réagir aux mauvais résultats enregistrés lors de l'étude Pisa, des cours d'allemand ou de calcul remplaceront le français.
La Direction de l'enseignement zurichoise et l'association des enseignants du canton sont unanimes: les élèves qui ont des lacunes en maths et en allemand doivent être dispensés d'autres branches. Le temps ainsi dégagé pourra être mis à profit pour des cours de calcul, de lecture et d'écriture. Et cela au détriment de l'apprentissage du français.Un élève sur dix devrait être concerné, indique le directeur des écoles de Zurich, Martin Wendelspiess, dans la «NZZ am Sonntag». Si tous les potaches sont concernés, ce sont principalement ceux du secondaire qui devraient être touchés par cette disposition.

La décision, motivée par les piètres résultats des petits Zurichois lors de la dernière étude Pisa, est critiquée par d'autres cantons. Ainsi, à Bâle, la mesure est considérée comme discriminatoire et antipédagogique. A Saint-Gall, le responsable de l'office de l'école publique, Rolf Rimensberger, y voit une violation du droit constitutionnel à l'éducation.

Cependant, à Lucerne, les élèves peuvent déjà être dispensés d'une langue étrangère, au niveau secondaire. Et en Suisse romande, cette nouveauté zurichoise est observée avec suspicion. Du reste, des voix s'étaient déjà élevées en janvier pour dénoncer ce qui est considéré comme une atteinte à Harmos. Contacté par le journal alémanique, le conseiller national UDC valaisan Oskar Freysinger compare cette idée à de la «folie furieuse».


19 mars, Le Courrier: "Vingt ans de cours d'albanais"
Langue d'origine: la Ligue des enseignants et des parents albanais fête vingt ans d'actions. Retour sur l'importance de transmettre les langues d'origine.


9 mars, Le Quotidien jurassien: "Syndicat des enseignants du Jura bernois : enseignement bilingue, oui, mais pas à n'importe quel prix"
Enseignement bilingue dans le Jura bernois: une pétition lancée par la coordination des conseils de parents de Bienne demande l'extension de la filière bilingue pour qu'elle puisse accueillir un tiers des nouveaux écoliers dans les cinq ans à venir. Cette pétition sera remise au conseiller d'Etat Bernhard Pulver. Le Syndicat des enseignants du Jura bernois (SEJB) y voit une intention louable, mais dénonce la précipitation en la matière. Il convient, selon le SEJB, d'évaluer tout d'abord le projet pilote qui se déroule à Bienne.


8 mars, La Liberté: "De l'argent pour les langues"
Plurilinguisme: la Confédération va financer, jusqu'en 2014, plusieurs projets de recherche initiés par le Centre de compétences sur le plurilinguisme. Parmi les thèmes retenus figurent notamment l'apprentissage des langues à l'école, l'utilisation de la langue comme vecteur d'apprentissage ou encore la représentation des différentes langues nationales au sein de l'administration fédérale. Au sujet du volet scolaire, il s'agira notamment d'analyser la stratégie nationale pour le développement de l'enseignement des langues de la CDIP telle que mise en pratique actuellement. On étudiera par exemple de manière empirique, et en collaboration avec les cantons alémaniques et le Tessin, le développement des compétences en français d'élèves de la 3e à la 6e primaire. Un autre projet de recherche examinera dans quelle mesure les langues enseignées à l'école peuvent tirer profit des langues d'origine des élèves.


6 mars, Le Temps: "Projet de maturité bilingue"
6. März, Basler Zeitung: "Pilotprojekt für zweisprachige Matur"
Maturité gymnasiale bilingue intercantonale: le Gouvernement jurassien a transmis un message visant à mettre en oeuvre un projet-pilote de maturité bilingue avec le canton de Bâle-Campagne. Si le projet est avalisé par le Parlement, dix élèves jurassiens et dix de Bâle-Campagne effectueront dès la rentrée 2012 un cursus gymnasial commun original.


9 mars, RTS, Passe-moi les jumelles: "Balade sur le Röstigraben"

 

Janvier  2012

 

30 janvier, Migros Magazine: "Sauver le patois et rester branché"
A Evolène, l’enseignante Elisabeth Gaspoz donne des cours facultatifs de dialecte local aux enfants des écoles qui n’étaient plus que 10% à le parler.


28 janvier, Journal du Jura: "Jawohl, I bi vo hier"
Rubrique "L'invité" de Virginie Borel.


25 janvier, La Liberté: "Morat, l'association bilingue ne tire pas la langue"


16 janvier, Canal 3: Interview avec Jessica Gygax concernant les tandems linguistiques à Bienne


5 janvier, magazine Biel/Bienne: Les défis 2012
Virginie Borel parie que les Biennois francophones seront toujours représentés au Conseil municipal après les élections.